La marseillaise

À travers l’histoire de Momo, inculpé d’outrage à la nation pour avoir sifflé la marseillaise dans un stade de foot, ce roman jeunesse interroge notre hymne national mais aussi la ségrégation dans les banlieues et l »instrumentalisation du fait divers par les politiciens. Avec un style plein d’humour, l’auteur suit Yasmina, la sœur de Momo, dans sa quête de compréhension : pourquoi son frère a-t-il fait ça ? Qu’est-ce que représente la marseillaise aujourd’hui ? Ses paroles ont-elles encore un sens ? Un livre pour réfléchir à tout âge. Seul regret : la rapidité du récit qui survole de nombreux détails laissant ainsi un petit goût d’inachevé une fois la dernière page tournée.

Hervé Mestron, La Marseillaise, Chants d’Orties, Saintry-sur-Seine, 2011.

47 pages/ 8 euros