Guerre à l’état !

Pays-Basque. Années 80. Quelques années après la chute du franquisme, une jeunesse révoltée s’engouffre dans les espaces de liberté concédés par le nouveau pouvoir « démocratique ». Les groupes autonomes se développent en marge des organisations traditionnelles. Les expériences alternatives se multiplient. Radios libres, fanzines, squats, bars alternatifs, un modèle de contre-culture se met en place. L’espace public est occupé. La scène musicale se développe. Mais le mouvement est en but à la répression policière, aux milices para-militaires du GAL et même à la calomnie du mouvement de libération nationale basque classique qui voit son influence grignotée par ces groupes anti-autoritaires et impertinents. Des manifestations anti religieuse dans un Pays Basque catholique à la mort de militants du PSOE dans une attaque au cocktail Molotov, l’auteur retrace les différents aspects de ce mouvement aux multiples facettes à travers des chapitres thématiques entrecoupés de documents d’époques, reproductions de tracts ou extraits de fanzines.

Jtxo Estebaranz, Guerre à l’état, Luttes autonomes et expériences alternatives au Pays basque (1980-1992), Libertalia, 2011.

288 pages/13 euros